Le Balisong > Foire Aux Questions

La Foire Aux Questions

Des questions les plus triviales aux plus techniques, la Foire Aux Questions est une compilation de réponses aux questions les plus fréquemments posées en matière de balisong.

Questions techniques

Questions manipulations

Questions achats de balisong

Port du balisong et législation

Questions techniques

Y'a t-il une différence entre un latch et un T-latch ?

Non. Le latch (verrou qui permet de maintenir le couteau ouvert ou fermé) est par défaut un T-latch (nom donné en référence à sa forme de T). On précise T-latch pour le différencier du nouveau système rependu par Benchmade : le Spring latch (latch monté sur ressort afin de rester dans l'alignement du manche sur lequel il est monté lorsqu'il n'est pas verrouillé).

T-Latch à gauche, Spring Latch à droite

A droite T-Latch, à gauche Spring Latch

T-Latch à gauche, Spring Latch à droite

Pendant les manipulations le T-Latch peu rentrer en contacte avec la lame, et donc l'endommager avec le temps.

Mon balisong prend du jeu au fur et à mesure que je flippe, y'a t-il un moyen pour empêcher cet usure ?

En fait, ce n'est pas à proprement parler de l'usure. C'est juste les branches du manche qui s'écartent de la lame.

Loctite 243Certains balisong, y compris dans le bas de gamme sont équipés de pivots à vis. Auquel cas, il suffit de les resserrer pour rattraper le jeu. S'ils se desserrent trop souvent, il est possible de les démonter et de les remonter en ayant pris soin d'ajouter du frein filet*.

Dans le cas contraire. Il faut resserrer les branches. Le mieux est de resserrer les pivots entre les mors d'un étau. Sinon, il est aussi possible de le faire au marteau mais cela abîme rapidement le balisong (surtout si vous n'avez pas un coup de marteau spécialement sûr).

Frein filet: Ce liquide permet de laisser les vis des pivots serrées fermement. Il existe plusieurs types de frein filet, le Loctite 243 de couleur bleu sert à les maintenir comme il le faut, contrairement au loctite 271 de couleur rouge, par exemple qui freine les pièces qui ne doivent pas êtres souvent démontées, un chauffage à 300° serai nécessaire pour les retirer, ce que le balisong ne devrait pas apprécier. Faites donc attention à ne pas confondre si vous êtes un néophyte dans ce domaine.

Pourquoi prendre des vis à empreintes Torx ? (Voir aussi Les différents types de pivots)

Les Torx ont l'avantage de presenter moins de chances que la tête du tournevis sorte du pas par rapport à un Phillips (cruciforme) par exemple. Ensuite il est plus resistant à l'usure que les "Allen" qui peuvent s'arrondir car l'angle interne est plus grand (60° contre 15° pour le Torx). Il y'a aussi plus de surface de contacte donc plus de force de torsion.

Enfin il existe le TorxPLUS qui serait encore mieux que le Torx mais moins répendu parce qu'apparament déposé.

Avec le temps les pivots de mon balisong se mettent à grincer quand je le manipule, que faire ?

A force de flip, et intensif qui plus est, les frotements entre les manches du balisong et la base de la lame engendre des petits bruits stridants. C'est grimcements assez désagréables à la longue peuvent être facilement évités en lubrifiant les pivots avec du WD40 par exemple. Celui ci permet aussi de protèger le métal de la rouille et la corrosion et repousse l'humidité.
Après application du spray il suffit de faire pivoter les branches quelques fois pour que le produit pénètre bien dans le mécanisme, essuyer le reste au chiffon et le tour est joué.

J'ai vu le terme CCC sur quelques forums et sites parlant de balisong que signifie t-il ?

Charming China Cheapie. C'est ainsi que l'on désigne des balisong « made in Taïwan », de très basse qualité. Ce sont souvent des copies fabriquées en Asie de modèles de marques reconnues. Par extension on appelle souvent CCC tout balisong bas de gamme quelle que soit sa provenance tel que Herbertz, Jaguar, M-tech,…

Questions manipulations

Je n'ai jamais fait de balisong jusqu'a maintenant, cela prendra-t-il longtemps avant que je devienne "bon" ?

Ca dépend de beaucoup de choses. De ce qu'on entend par "longtemps", déjà, mais surtout de comment on apprend et avec quelle régularité on travaille.

On progresse très rapidement au début et en quelques semaines il est possible de maîtriser suffisamment de techniques pour commencer à se faire vraiment plaisir et aborder les premiers enchaînements. C'est la période où l'on apprend à maîtriser la peur de se couper. C'est aussi la période où l'on dégourdit ses doigts, où l'on se familiarise avec la dynamique du balisong. Il y a tellement de choses à découvrir au début que l'on progresse à chaque séance d'entraînement.

Généralement, après cette première période, on progresse par paliers.

Au bout de plusieurs mois, à condition de pratiquer régulièrement, il est tout à fait possible de devenir un " bon " flipper et de venir jouer dans la cours des grands sans avoir à rougir de sa technique.

Mais ce qui est formidable avec le balisong c'est que c'est un domaine ouvert. Il y a toujours à découvrir, il est toujours possible d'apprendre et de s'améliorer.

Me conseilleriez vous d'acheter un balisong d'entraînement pour éviter les blessures ?

S'il est une chose qui divise les flippeurs, c'est certainement leur avis sur les trainers (couteaux d'entraînement dont la lame n'est ni tranchante ni pointue ou rendue inoffensive). D'un côté on a des gens qui pour des raisons diverses et variées (peur, besoin de leur doigts, simple bon sens diraient certains) refusent ou ne peuvent pas se permettre de se couper. De l'autre, nous avons les puristes qui mettent un point d'honneur à pratiquer avec une lame tranchante. Certain poussent le vice jusqu'à faire de leur balisong de véritables rasoirs. Entre ces deux extrêmes, c'est à chaque flippeur de choisir ses propres priorités. Suivent un certain nombre de points qui permettront de faire un tour d'horizon des arguments des deux partis.

Couteau Benchmade 40 T
Manipuler un couteau, papillon ou pas, c'est se confronter volontairement à la peur instinctive de la coupure. Certains y trouveront le plaisir que l'on a à jouer avec le feu, d'autres voudront juste braver leurs appréhensions. Dans tous les cas, on aboutit à une maîtrise de cette peur. L'utilisation d'un trainer n'apporte pas cette dimension et se limite plus à une discipline d'adresse.

En supprimant la menace de la coupure, il est à craindre que l'on développe de mauvaises habitudes, une certaine insouciance qui peut mener à la coupure le jour où l'on veut passer à la manipulation d'une lame tranchante. Si votre but est la manipulation de balisongs coupants, cela ne veut pas dire que vous ne devez pas utiliser un trainer, cela veut simplement dire que flipper exclusivement un trainer n'est pas suffisant.

Lorsque l'on travaille une nouvelle technique, et pour les aerials (sauts) notamment, on peut être bloqué par la peur de se couper. C'est dans ce genre de situation qu'un trainer peut se révéler utile. Servez-vous en pour prendre vos aises avec cette nouvelle technique mais n'oubliez pas, lorque vous vous sentirez assez à l'aise de passer à une vraie lame. Sans cela, vous risquez de prendre de mauvaises habitudes qui vous gêneront plus tard, vous devrez alors réapprendre la technique avec une vraie lame. C'est un peu dommage de devoir apprendre deux fois la même technique.

Certains flippers affichent un certain mépris pour les trainers et ceux qui les utilisent. Soyons clairs : il n'y a pas de honte à flipper un trainer. Certains ne sont attirés que par l'aspect discipline d'adresse et trouveront dans cet exercice ce qu'ils recherchent. D'autres verront dans le trainer un outil pour se familiariser avec une technique. Le trainer n'est ni bon ni mauvais. Le tout est de savoir quels sont vos buts. Si le trainer vous aide à les atteindre, alors ne vous en privez pas. Le tout est de comprendre une nuance importante : lorsque l'on flippe un trainer, on ne flippe pas un balisong. Mais l'un n'empêche pas l'autre.

Est-ce que les flippers expérimentés se coupent moins ? (Voir aussi Précautions à prendre en cas de coupure )

Beaucoup de gens associent expérience et fréquence des coupures. Or il se trouve qu'un flipper expérimenté ne se coupe pas nécessairement moins qu'un flipper débutant.

En fait, plus on pratique une figure spécifique, plus on la maîtrise et moins on se blesse en l'exécutant. Cela dit, lorsqu'un flippeur expérimenté abordera une nouvelle figure, il s'exposera à des coupures. En fait, s';il est vrai qu';avec la pratique, on arrive à moins se couper, un flipper qui ne se couperait quasiment jamais serait quelqu'un qui vivrait sur ses acquis et n'irait pas de l';avant vers de nouvelles techniques. Je veux dire par là qu';il est illusoire de croire qu';avec la pratique vous ne vous couperez plus du tout.

Cependant, il est vrai qu';avec l';expérience, on développe certains réflexes. Un flippeur expérimenté sentira plus facilement quand il perd le contrôle du balisong et préfèrera avorter la technique plutôt que se couper. De plus, il aura acquis une certaine connaissance de son balisong qui lui permettra, face à une nouvelle figure de ne pas partir en terrain totalement inconnu. Enfin, quand la coupure est inévitable, les capacités d'amorti qu'il aura développé par la pratique rendront la coupure nettement plus superficielle. Contrairement à celles des débutants, plus profondes, elle le gênera peu ou pas pour continuer sa séance.

En, fait un flippeur expérimenté se coupe autant qu'un débutant, mais il se coupe beaucoup moins gravement.

J'hésite entre plusieurs balisong, quelle forme ( plat, arrondi, squelette...) me conseilleriez vous pour flipper ?

Le principal est de l'avoir bien en main. La forme squelette est généralement préférable car elle offre une meilleure préhension. Il faut surtout l'avoir bien en main au niveau du pouce, à la base de la lame, car c'est lui qui contrôle la rotation. Enfin, au niveau de la taille des manches, il est préférable que le talon du manche dépasse de votre paume lorsque vous tenez le balisong. Un manche trop court risque de vous gêner, surtout pour un débutant. Quant à la forme des manches, cela dépend surtout de vos mains et de la taille de vos doigts.

Désafûtter la lame pour que le balisong coupe moins est il une bonne idée ?

Non. Une lame désafuttée coupe quand même et produit des coupures moins nettes et donc plus difficiles à cicatriser. Si vous voulez rendre votre lame inoffensive, il est d'ailleurs inutile de la massacrer ainsi. Il est plus simple et plus efficace de plier une bande de scotch d'électricien à cheval sur le fil de la lame. Ce procédé présente en outre l'avantage d'être réversible.

Quel type de lame conseilleriez vous pour un débutant ?

C'est généralement une question de goût. Deux choses simplement sont à éviter pour un débutant :

Lame avec serrations
Les lames « serrated » dotées de dents. Celles-ci occasionnent des coupures plus profondes et moins nettes. Elles cicatrisent donc moins vite.


Lame à double tranchant
Les lames à double tranchant, que le dos de la lame soit coupant sur toute la longueur ou seulement sur une portion. Ces lames sont beaucoup plus dangereuses pour un débutant pour des raison évidentes. Attention, certaines lames semblent à double tranchant mais il s'agit souvent d'un faux tranchant non affûté.

D'autre part, pour un débutant, il est souvent plus sage de choisir une lame à la pointe pas trop prononcée. Les piqûres sont en effet très fréquentes lorsque l'on débute.

Questions achats de balisong

Dans quel sorte de lieu puis-je acheter un Balisong ?

La plupart des coutelleries proposent des couteaux-papillon bas de gamme à des prix tournant entre 10 et 20 euros. Ils sont généralement tout à fait suffisants pour débuter. Pour des couteaux papillons de qualité, il y hélas beaucoup plus difficile d'en trouver en coutellerie. Il vaut mieux se tourner vers des sites internet de vente. On y perd un peu en délai mais d'un point de vue financier, même en comptant d'éventuels frais de douane, vous y êtes généralement gagnant.

J'ai entendu parler de sites de vente en ligne pour les Balisongs, lequel me recommanderiez vous ?

Je recommanderais New Graham Knives (http://www.newgraham.com/)pour leur prix et leur sérieux. Le site Français Couteau Center (http://www.couteaux-center.com/) vend également quelques balisong, les prix sont beaucoup moins avantageux, mais il peut être un bon compromis pour les débutants. (Voir aussi notre page de liens)

Quel est le meilleur balisong que je pourrais me procurer, en dessous de 50 euro ? Entre 50 et 100 euros ? A plus de 100 euro ?

En dessous de 50 euros, inutile d'espérer sortir du bas de gamme. Les Herbertz sont des balisong très solides qui auront une bonne durée de vie mais qui sont très lourds. Les M-tech sont de plus en plus rependus et semblent assez satisfaisants. Ces deux marques sont souvent disponibles dans les coutelleries françaises. Si vous choisissez la solution du site d'achat en ligne, vous pourrez vous tourner vers la marque Jaguar, dont la qualité laisse à désirer, ou bien vers la marque Bear qui bien qu'un peu plus chere produit des balisongs très convenables, assez solides et maniables.

MTECH USA 043XB Lame acier 440
Entre 50 et 100 euros, le kit typhoon, à monter soit même, est un très bon balisong s'il est assemblé correctement. On trouve aussi le Spyderfly (Spyderco) qui est assez répendu chez les flippers. C'est un couteau un peu lourd mais solide et bien équilibré.

Couteau Spyderfly de Spyderco
A plus de 100 euros, le Benchmade42 fait l'unanimité des voix. Il est reconnu comme la référence, solide, léger et parfaitement équilibré, c'est le parfait couteau pour flipper. On trouve aussi l'Arc Angel (Cold Steel), moins populaire car plus cher, mais de très bonne qualité également. Enfin, citons le Dragonfly (Microtech) est un bon couteau, quoique beaucoup de flippers lui reprochent ses manches trop légers

Port du balisong et législation

Le port de balisong est il interdit en France ?

Le balisong est légal à la vente et à la détention mais pas au port. Vous pouvez acheter et avoir des balisongs chez vous, mais il est interdit de les porter en dehors de chez vous. Ils sont considérés comme armes de 6ème catégorie.

J'aimerai porter mon balisong sur moi, quel genre d'étui me conseilleriez vous ?

Réponse délicate, car comme il est totalement interdit de porter un balisong sur soi en dehors de son domicile l'etui risque de ne pas servir a grand chose, mais dans son espace personel on peut toutefois se faire plaisir, il existe de très jolis modeles en cuir crées par des artisants Americains.
Il existe aussi les etuis en kydex surtout axés self defense.

- Le lexique du couteau papillon