Charles MARLOWE

Portrait de Charles MARLOWE
  • Nom: Charles
  • Prénom: Marlowe
  • Pays: Etats-Unis
  • Site web: www.marloweknives.com

Pourriez-vous en quelques lignes dresser un autoportrait ?

Je suis né à Omaha dans le Nebraska et j'y ai aussi grandi. J'ai déménagé pour une courte durée pour le lycée, mais je suis revenu après ça. Je vis dans ma maison actuelle depuis 4 ans. Je fais des couteaux depuis que j'ai 15 ans et je suis coutelier à plein temps depuis 6 ans.

Comment avez-vous découvert le balisong et pourquoi appréciez-vous ce type de couteau ?

J'ai toujours aimé le balisong comme un couteau du point de vue du design utilitaire. J'ai eu mon premier bali à 15 ans. J'aime le bali de par la simplicité du design et la solidité de ce couteau. Correctement fabriqué, je crois que c'est le couteau pliant le plus solide qui soit.

Comment en êtes-vous venus à fabriquer des Balisongs?

J'ai fait mon premier bali en 2001, et je n'ai jamais vraiment regardé en arrière. Mes balis ont été tres bien recus par le public. Les balis sont probablement mon type de couteau favori actuellement.

Quelle est votre source d'inspiration, votre muse ?

J'essaie de concevoir et de construire des couteaux qui tiendront dans le temps. Pour ce qui est du matériau comme de la construction, ainsi qu'esthétiquement. J'essaie de concevoir des couteaux qui seront aussi agréables à regarder dans dix ans qu'aujourd'hui, sans tenir compte des modes.

Le balisong est-il un couteau qui vous permet de vous exprimer artistiquement ? Trouvez-vous qu'il vous permette de vous exprimer plus qu'un autre pliant ?

Je pense que oui, en partie parce que j'aime tellement les fabriquer. Comme tous mes couteaux, les balis ne sont pas juste un produit que je fabrique, ils sont pour moi une passion. Je veux que mes couteaux procurent de bonnes sensations, et fonctionnent bien de telle façon que le client puisse avoir autant de plaisir en l'utilisant que j'en ai à les faire.

Quels matériaux favorisez-vous pour les lames (différents aciers) et pour les branches (Titane, G20, laiton, bois) et pourquoi les préférez-vous ?

J'ai utilisé beaucoup d'aciers différents, mes préférés actuellement sont le BG42, CPM154 et le Damasteel. J'utilise du titane, de l'inox et du laiton pour les plaquettes et les manches. J'utilise du G10, de la fibre de carbone et du micarta pour les inserts et certaines plaquettes. J'utilise de temps en temps du bois de cervidé et du bois pour les inserts.

Utilisez-vous des machines à commande numériques ou faîtes-vous l'intégralité de votre travail manuellement ? Qu'apporte selon vous l'utilisation de machines à commandes numériques ?

Tout mon équipement est controlé à la main. Je pense que les machines à commande numérique, dans de bonnes mains, peuvent amener à un haut degré de précision dans la coutellerie. Certaines choses qui seraient difficiles à faire manuellement se feraient plus facilement avec une de ces machines.

Flippez-vous un bali ou en avez-vous un en EDC ?

e porte un bali dans ma collection EDC, et j'en flippe assez souvent. Je n'ai pas beaucoup de figures, mais principalement les ouvertures basiques.

Pensez vous intégrer le sping latch sur vos prochaines réalisations ?

J'y ai pensé, mais je préfere vraiment les latches traditionnels moi-même.

Comment pensez-vous que le monde du Bali va évoluer dans le futur ?

J'espere que le monde de la coutellerie deviendra plus tolérant envers les balisongs. Une fois que ce sera le cas, peut etre que le reste du monde les acceptera comme les couteaux utiles qu'ils sont.

D'après vous, quels sont les avantages de l'IKBS ?

L'IKBS est une des plus grandes avancées dans le monde du balisong. Fabriqué correctement, il permet une fluidité et une totale annulation du jeu dans le couteau. J'en utilise avec grand succès depuis quelques années maintenant. J'apprécie beaucoup que les frères Lala et Flavio Ikoma m'autorisent à utiliser ce système dans mes couteaux.

Merci Mr Marlowe d'avoir pris le temps de répondre à nos questions.

J'aimerais vous remercier pour cette opportunité de m'exprimer sur ce que je ressens à propos des couteaux et des balisongs en particulier. Je me sens très chanceux d'être capable de faire ce que j'aime pour vivre. Je remercie beaucoup tous mes clients qui sont réellement ceux qui rendent possible ce que je fais.
--Charles

Charles MARLOWE